Mines et Géologie

 

int-9768

Durée de la formation : 4 ans 

La géologie ?

Etymologiquement, la géologie est la Science de la Terre. Elle étudie la nature des composants de l’écorce terrestre et tente de déterminer les phénomènes qui interviennent dans leur formation, leur transformation et leur agencement au cours des temps ; elle retrace l’histoire de la Terre.

La géologie comprend plusieurs disciplines de base. On peut entre autres citer :

–    la minéralogie (étude des minéraux)
–    la pétrologie (étude des roches);
–    la sédimentologie (étude des sédiments);
–    la paléontologie (étude des fossiles);
–    la tectonique (étude des déformations de l’écorce terrestre);
–    la géochimie (étude du comportement chimique des éléments dans les
roches). Toutes ces disciplines sont liées, car l’état actuel de l’écorce terrestre est l’aboutissement d’une longue suite de processus et d’interactions entre les composantes minérales de la Terre et la biosphère.

Pendant longtemps, outre la recherche fondamentale, le rôle principal des géologues s’est cantonné à la prospection, l’étude et l’évaluation des réserves de matières minérales utiles : matières énergétiques (charbon, pétrole, gaz naturel), minerais, eau, matières premières minérales diverses, ainsi qu’à l’étude des sites et à la préparation des grands travaux de génie civil.

De nos jours, il s’est élargi aux problèmes liés à la gestion des ressources naturelles et de l’environnement, ce qui fait du géologue un acteur indispensable au développement de la société.

Pourquoi à l’UTAD ? 

L’étude des sciences géologiques à l’UTAD comporte 2 atouts principaux :

– Le Département de Géologie de par son nombre d’enseignants, couvre une part  importante des sciences géologiques. Ceci permet de dispenser une formation diversifiée et de qualité.

– Enfin, la situation de la Guinée est particulièrement propice à l’organisation de ces études. La proximité immédiate de toutes sortes de formations et structures géologiques très clairement exposées enrichit la formation.

Ces travaux de terrain en Guinée sont destinés à vous familiariser avec les ensembles géologiques.

Le bachelier

Approfondir les sciences et approcher la géologie. Par la diversité de ses intérêts, la géologie s’appuie sur toutes les autres branches des sciences. La 1re année comprend donc essentiellement des enseignements de base en chimie, physique, biologie et mathématiques. A partir de la 2e année des études de bachelier, l’enseignement s’oriente en priorité vers les différentes disciplines de la géologie, avec des cours de base dans les domaines de la sédimentologie, la paléontologie animale et végétale, la minéralogie et la cristallographie, la pétrologie, la géomorphologie et la cartographie géologique. Il comprend également des cours complémentaires de chimie, de mathématique (géostatistique) ainsi qu’un cours d’informatique et de philosophie des sciences. Dès cette année et jusqu’à la fin des études, une place importante est occupée par les travaux sur le terrain. Au programme, excursions, exercices dirigés ou travaux personnels. Compléter ses connaissances – s’ouvrir à l’interdisciplinarité. La 3e année est consacrée à des matières complémentaires (minéralogie et cristallographie, sédimentologie, pétrologie magmatique et métamorphique, micropaléontologie, chimie analytique) et plus spécialisées, qui nécessitent l’intégration de plusieurs disciplines : hydrogéologie, évolution de la biosphère, tectonique, géochimie, introduction aux systèmes d’information géographique.

La langue des scientifiques est l’anglais : la présentation des recherches, les contacts… sont effectués dans cette langue. En outre, les études de géologie font appel aux voyages.

Les pré-requis

Matières

–    Un intérêt pour les sciences en général et une bonne connaissance des matières scientifiques enseignées dans secondaire
–    Des notions d’anglais sont un plus.

Profil

–    Un intérêt pour les choses de la Terre : roches, minéraux, fossiles, paysages anciens
–    Un goût certain pour l’observation et la compréhension des phénomènes naturels
–    Apprécier la nature, le travail de terrain, les voyages
–    Un minimum de condition physique pour la marche à pied hors des chemins tracés, dans des conditions météorologiques diverses
–    Une capacité d’adaptation à des conditions parfois inhabituelles d’isolement, de confort, d’alimentation et de mode de vie
–    L’habilité manuelle nécessaire à la manipulation d’instruments et au dessin de cartes, profils et autres documents

Les débouchés

On constate actuellement une nette diversification des débouchés en géologie, avec la prise de conscience de la nécessité de la gestion du sous-sol et de l’environnement. Le concept de développement durable passe par une connaissance du milieu géologique. Nombreux sont les débouchés dans les services publics, l’enseignement, la recherche, l’expertise indépendante ou l’industrie extractive :

–    Instituts et administrations publiques, laboratoires officiels, départements ministériels traitant des problèmes de ressources
naturelles, d’aménagement du territoire, d’environnement, d’énergie, de génie civil…
–    Bureaux d’études
–    Compagnies pétrolières et minières
–    Culture et animation (parcs naturels, musées)
–    Recherche (universités, instituts de recherche, musées, laboratoires privés de recherche…)
–    Enseignement secondaire supérieur, enseignement supérieur non universitaire
–    Expert indépendant pour des organismes internationaux (ONU, UNESCO, AGCD, Banque mondiale…), des bureaux d’études,
d’expertises ou de consultance, des administrations publiques…
–    Industries extractives et carrières
–    Industries utilisant des matières premières minérales et laboratoires industriels
–    Sociétés d’exploitation et de distribution d’eau
–    Sociétés de sous-traitance (forage, prospection)
–    Sociétés d’investissement